PDC certifié

Redevenir naturel

DEVENIR PEMACULTEUR OU REDEVENIR NATUREL…

n’est plus un choix, mais une nécessité!!!

Les changements climatiques, le pic pétrolier, l’agriculture industrielle, etc. tout celà contribue à nous donner le signal de changer notre façon de fonctionner dans ce monde industriel qui nous pousse sans cesse à la consommation.

La relance économique devrait s’intituler «La relance à la consommation». Toute notre richesse est bâtie sur – comment consommer plus et plus encore» et comment développer d’avantage d’exportation et d’importation pour créer la richesse d’une minorité et une soi-disant économie d’abondance…

MAIS À QUEL PRIX?

Nous ne pourrons consommer indéfiniment! Nous arrivons au bout de cette capacité de surconsommer. Il nous faudrait plusieurs planètes pour continuer ce rythme effréné de la consommation basé sur notre accoutumance au pétrole.

Il n’est pas question ici de faire le procès de notre humanité, il suffit d’observer pour comprendre que le changement est évident, indubitable et imminent…

Commentaire du Dr David Suzuki
Généticien, écologiste renommé et journaliste

«Ce que les permaculteurs font en ce moment sur la planète sont des activités des plus importantes. Nous ne savons pas à quoi ressemblerais un futur viable dans ses détails et nous avons besoin d’explorer toutes les options possibles pour le découvrir. Nous avons surtout besoin de personnes expérimentées dans divers fonctions et les permaculteurs font partie du groupe efficace qui développe diverses habiletés.»

Si vous êtes convaincu de cette réalité, et que vous ne savez pas par où commencer, lisez les sujets suivants :

COMMENT CHANGER? ET PAR OÙ COMMENCER?

La Permaculture n’est pas une doctrine, c’est plutôt une approche qu’il nous faut développer, appliquer pour réapprendre à vivre dans ce monde en tant qu’écosystème durable, où tous les êtres vivants de cette planète ont leur place sans exception… et je ne parle pas seulement des différents groupes ethniques, mais de toute la vie sur ce plan incluant les mondes animal, végétal et minéral.

Pour illustrer ce monde, on peut s’imaginer la VIE sur notre planète comme un immense puzzle dont les pièces seraient des écosystèmes tous imbriqués et en interrelation les uns aux autres…

La Permaculture est une boîte à outil de démarrage qui vous fera gagner du temps en l’appliquant. Le changement est trop conséquent pour aller dans tous les sens. Une formation de base vous aide.

En savoir plus sur Permaculture Design Course (PDC)

LA PERMACULTURE

La Permaculture? Vue et appliquée par Bernard Alonso.

(Extrait de son Manuel de Permaculture utilisé dans ses PDC) 

La Permaculture? What is it?

Il est limitant d’enfermer la Permaculture dans une seule définition tant elle englobe dans sa pratique des domaines variés. En effet, comment pourrions-nous décrire un concept qui imite dans un même design différent l’écosystème.

Le fonctionnement des écosystèmes qui est régi sur cette planète perpétue la vie depuis plusieurs millions d’années? La Permaculture n’est rien d’autre qu’une tentative de reproduire le fonctionnement de ces écosystèmes dans leur territoire en les recréant dans le milieu où nous  vivons par un design durable et respectueux de l’ensemble des vies avec lesquelles il interagit.

La Permaculture n’est pas une «technique» – c’est plutôt l’utilisation d’un ensemble respectueux de façons de faire, pour intégrer dans son habitat l’humain avec tous les éléments, et ce, dans une synergie durable et productive.

Au-delà de l’action, la Permaculture est porteuse d’une philosophie où l’humano-centrisme s’estompe. Elle est une vision; celle d’un monde soutenable dans son interrelation avec toutes les vies qui l’habitent sans hiérarchie et/ou l’abondance qui en résulte est partagée équitablement. Donc, une philosophie de vie active dans tous ses aspects tels les relations humaines, l’économie, l’architecture, les communautés, l’agriculture, l’exploitation respectueuse des ressources, etc.

QUELQUES DÉFINITIONS DE LA PERMACULTURE

  • C’est le design de l’habitat humain écologiquement durable (viable).
  • C’est une vision.
  • C’est une approche.
  • C’est une façon méthodique de penser et d’agir en utilisant des techniques dictées et copiées dans la nature et dans l’environnement immédiat.
  • C’est une série de principes logiques dictés par la nature et l’environnement immédiat.
  • C’est le design et la culture appliquée d’un habitat viable et durable, équitable du monde minéral, végétal, animal et humain.
  • C’est un système qui autorise sans limites tous les éléments dans un milieu de vie basé sur l’observation, et les actions qui en découlent sont en interrelation bénéfique et apportent plus qu’elles ne consomment.
  • La Permaculture veut aussi dire diversiculture ou pluriculture; elle a pour but d’améliorer et d’enrichir le milieu en maintenant la diversité.
  • C’est une symbiose de la foresterie, de l’agriculture et de l’écologie.
  • La Permaculture peut être appliquée à toutes les échelles à un niveau régional. Elle permet une augmentation de la superficie des écosystèmes naturels.
  • La Permaculture est méthodologique.
  • La Permaculture est appropriée pour tous : les omnivores, les végétariens et aussi les végétaliens.

Définition de la Permaculture donnée par l’Office de la langue française sur Internet

Définition : Ensemble des pratiques et des modes de pensée visant à aménager un territoire qui soit en synergie avec la nature, afin que le développement soit durable et que les écosystèmes soient respectés, voire renforcés.

Note : Le concept de «Permaculture» s’est surtout développé en agriculture, il s’applique à de nombreux domaines à de nombreux domaines d’activités. En effet, la philosophie qui le sous-tend est basée sur la coopération et la cohésion sociale et le but ultime est un développement durable assurant la biodiversité et la symbiose entre les animaux, les plantes et les humains.

POURQUOI PRENDRE CETTE FORMATION AVEC BERNARD?

APPRIVOISER LA PERMACULTURE HUMAINE

Facilitateur en Permaculture, Bernard propose régulièrement en France, en Suisse, en Belgique, au Québec et aussi en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud des formations en Permaculture : des «Cours Certifiés en Permaculture» ou CCP (également désignés PDC, en anglais — «Permaculture Design Certificate Courses»). Ces formations, reconnues à un niveau international, se déroulent sur deux semaines, alternant des temps de théorie et des temps d’expérimentation en sous-groupes.

Les formations dispensées par Bernard sont orientées vers la «Permaculture humaine». Il propose de redécouvrir la fonction créative de l’hémisphère droit de notre cerveau. La créativité est en effet indispensable à la conception de tout «design» efficace et durable. Originalité de la démarche de Bernard : il propose d’opérer le changement de l’intérieur vers l’extérieur.

Comment? En s’inspirant des lois de la nature, endormies mais bien présentes en nous. En effet, le «design» intérieur de notre vie fonctionne comme un écosystème naturel que nous pouvons apprendre à imiter et à maîtriser. Deux semaines intensives vous permettront de découvrir les mécanismes qui régissent toutes les strates de notre vie : sociale, économique, notre environnement et notre «nature profonde».

L'APPROCHE UTILISÉE PAR BERNARD

Besoins de base de l’humain…

Pour évoluer consciemment, l’humain a besoin d’assurer avant tout ses besoins de base fondamentaux.

La maîtrise de ce comportement permet l’élaboration d’un design viable et la reconstruction d’un écosystème humain en interrelation harmonieuse avec toutes les strates de vie.

Il lui faut…

SE NOURRIR. Entre en jeux l’agriculture, le jardinage à petite et à grande échelle, le jardin forestier et toutes applications et possibilités pour se nourrir et nourrir l’humanité dans un sens écologique profond, au-delà du BIO… L’eau et le sol dans la vision la plus large.

Mais aussi…

  • D’une nourriture saine et diversifiée disponible pour tous.
  • D’avoir accès à la terre pour produire, à la mer pour pêcher et à la chasse pour chasser.

SE LOGER. De la tanière à la hutte jusqu’à la maison écologique de rêve, l’humain a besoin de construire sa maison, pour élever sa famille avec les matériaux qu’il découvre sur place. Les énergies alternatives naturelles telles, le vent, le soleil, l’eau et le biomasse sont maîtrisés et s’intègrent dans son habitat.

Mais aussi…

Avoir accès à des habitations abordables, à la terre, aux soins de la santé, à un mode de vie agréable, à un emploi adéquat et à de l’eau propre et potable.  

SOCIALISER. La communauté et le clan social fait partie de l’équilibre nécessaire pour que chaque individu puisse vivre voir survivre dans ce plan. L’humain, dans sa nature profonde, n’est pas fait pour vivre en solitaire. La communication et l’interrelation avec ses congénères lui sont indispensables : «Permaculture humaine».

Mais aussi…

  • Une égalité sociale, le droit à la différence et à la liberté de faire nos propres choix.
  • Créer l’harmonie et la coopération en évitant la compétition.
  • Avoir un système d’échange équitable où l’argent n’est qu’une mesure d’échange.

ENFIN :

  • L’utilisation modérée des ressources en limitant la population et la consommation.
  • Préservation de la «vie» dans toutes les zones naturelles existantes.
  • Promotion de l’écodiversité.
  • Utilisation modérée des ressources locales dans le but premier d’être autosuffisant.
  • Favorisation de l’interdépendance au lieu de l’autosuffisance. Concevoir que toutes les espèces vivantes ont une valeur intrinsèque.
  • Favorisation de la diversité ce qui augmente l’efficacité de production d’un système de culture.
  • Réduction de la superficie nécessaire des terrains de production sans surproduire ce qui permettra de mieux répondre au marché et aux attentes des consommateurs.

TROIS ÉTHIQUES SONT LE FONDEMENT DE LA PERMACULTURE

  1. Prendre soin de la terre.
  2. Prendre soin des gens.
  3. Poser les limites à la consommation et à la reproduction en redistribuant les surplus.

LES 13 FAÇONS D'APPLIQUER CES ÉTHIQUES DANS LA VIE

Les 13 façons d’appliquer ces éthiques dans la vie et tous les jours.
Par Bill Mollison

  1. Ayez une vision à long terme des conséquences de vos actions…
  2. Utilisez des espèces indigènes bénéfiques ou naturalisées autant que possible.
  3. Planifiez à petite échelle, soyez efficace en énergie intensive en utilisant le moins d’espace possible sur le terrain.
  4. Visez la polyculture pour des résultats plus stables et abandonnez la monoculture.
  5. Augmentez la somme des rendements en calculant la totalité du rendement incluant l’énergie économisée.
  6. Ramenez et distribuez les productions de nourriture dans les villes, les villages soit localement (comme jadis dans les sociétés durables).
  7. Aidez les gens à être autosuffisants : en promouvant la responsabilité communautaire.
  8. Reboisez les terres et restaurez les sols.
  9. Utilisez tout de façon optimale et recyclez tout.
  10. Voyez des solutions et non des problèmes.
  11. Travaillez là où ça compte le plus.
  12. Plantez un arbre où il va pouvoir vivre.
  13. Aidez les gens qui veulent apprendre.