PDC certifié

PDC certifié

 

COURS DE DESIGN EN PERMACULTURE – PDC

C’est une formation de 72 heures conçue jadis par David Holmgren et Bill Mollison. Sa structure efficace est toujours reprise et propagée par des enseignants compétents dans une commune vision, partout sur la planète. Communément appelé PDC à un niveau international, il est la boîte à outils nécessaire de base pour entamer une démarche permaculturelle sérieuse.

Chaque professeur suit le programme et l’adapte selon sa propre personnalité, il met en valeur son parcours personnel et son expérience vécue. Pour les domaines qui ne lui sont pas familiers, il fait appel à des personnes qui ont le bagage nécessaire pour présenter la thématique. Donc un PDC est composé de plusieurs formateurs.

Cette formation doit présenter des temps de théorie, mais surtout des temps de pratiques, des visites concrètes de lieux et des exemples avec des entrevues dans des milieux et des situations de vie édifiantes.

Les trois éthiques de la permaculture doivent être évidentes et mises en valeur dans toutes les thématiques et les domaines présentés durant la formation.

Le PDC intègre les trois éthiques dans le «design» du milieu de vie de l’humain; tout ce qui l’entoure son environnement, sans discrimination doit être inclus harmonieusement dans l’aménagement de son territoire. Le permaculteur apprend dans sa formation à recréer, dans un «design» un écosystème viable, où les éléments, en interrelation enrichissent le milieu en apportant plus qu’ils ne consomment… Ceci est l’objectif de cette formation complète qui souvent dépasse les 72 heures requises.

CONTENU D'UN PDC ENSEIGNÉ PAR BERNARD ALONSO

Pour évoluer consciemment, l’humain a besoin d’assurer avant tout ses besoins de base fondamentaux. C’est pourquoi l’approche du cours présenté par Bernard se déroule autour de la compréhension et l’application de trois nécessités (pour le moment dysfonctionnel dans notre monde actuel).

La maîtrise de ce comportement permettra l’élaboration d’un design viable et la reconstruction d’un écosystème humain en interrelation harmonieuse avec toutes les strates de vie.

Pour ce faire, l’humain a besoin de :

SE NOURRIR. Entrera en jeux l’agriculture, le jardinage à petite et à grande échelle, le jardin forestier et toutes applications et possibilités pour se nourrir et nourrir l’humanité dans un sens écologique profond, au-delà du BIO… L’eau et le sol dans leur sens le plus large.

SE LOGER. De la tanière à la hutte, jusqu’à la maison écologique de rêve, l’humain a besoin de construire sa maison pour élever sa famille avec les matériaux qu’il découvre sur place. Les énergies alternatives naturelles : vent, soleil, eau et biomasse sont maîtrisés et s’intègrent dans son habitat.

SOCIALISER. La communauté et le clan social fait partie de l’équilibre nécessaire pour que chaque individu puisse vivre voir survivre sur ce plan. L’humain, dans sa nature profonde, n’est pas fait pour vivre en solitaire. La communication et l’interrelation indispensables avec ses congénères, appelées «permaculture humaine» est un réapprentissage.

THÉMATIQUES QU'IL PRÉSENTENT LA PREMIÈRE SEMAINE DU PDC

  • La Permaculture : définitions, éthiques, historique, etc.
  • Les principes de la Permaculture
  • Exercice d’observation (cerveau droit/cerveau gauche)
  • Les étapes du design : méthodologie
  • Les zones et les secteurs
  • Les niches : analyses des niches, les liens, les «Guildes», les successions
  • Pratiques d’un plan de base
  • Climats et microclimats. Lecture du paysage
  • Permaculture humaine et formation des équipes
  • Le sol : l’autofertilité, le non-labour, le compostage, le BRF et la gestion des déchets
  • L’eau : le traitement des eaux, l’érosion des sols, les diguettes (swales) et la courbe de niveau
  • Le jardinage, culture légumière, le jardin forestier, les brises-vent
  • Les modèles dans la nature
  • Le design : les étapes et méthodologie. Les structures visibles et invisibles

THÉMATIQUES PRÉSENTÉES À LA DEUXIÈME SEMAINE

  • Les animaux dans l’écosystème : l’intégration et la présence de la faune dans le design, les animaux domestiques
  • L’agroforesterie, le brise-vent
  • Les semences
  • L’écoconstruction
  • L’économie alternative, l’argent!
  • L’écovillage, les communautés d’intentions et le comportement social

Optionnel :

  • La ville en transition;
  • La pelouse alternative;
  • Les plantes médicinales;
  • La Perma-Coop;
  • L’apiculture;
  • La taille, la greffe et les pépinières;
  • Etc.

Mais en plus…

Bernard favorise l’immersion durant ces deux semaines intensives. Ce plongeon indispensable selon lui permettra le changement et l’intégration de l’étudiant sérieux dans sa démarche. Il rajoute, dans le concept de zone enseignée dans le design, la zone 00 (double zéro) qui représente la personne que nous sommes à l’intérieur qui doit se naturaliser… Celle-ci s’est formée en deux sections :

  1. Une partie qu’il nomme «la BIO information» soit celle dictée par l’être naturel que nous sommes et la mémoire de nos cellules qui font de nous des êtres adaptables et fonctionnels dans notre environnement. (Se situe dans l’hémisphère droit de notre cerveau).
  2. L’autre partie qu’il nomme «l’information empruntée» celle qui nous a été imposée par notre éducation, les croyances de la société et nos propres expériences. (Se situe dans l’hémisphère gauche de notre cerveau).

Le résultat évident de nos sociétés dysfonctionnelles, voir dénaturées, prouve que la plupart du temps nous fonctionnons dans notre système d’information emprunté…

Être permaculteur n’est pas seulement apprendre quelques techniques écologiques et les dupliquer; ceci fait partie du vieux mode d’apprentissage véhiculé dans l’école des Perroquets. La connaissance et le génie sont installés et font partie inhérente de qui nous sommes. Les méthodes traditionnelles d’apprentissages secondaire et tertiaire ne sont pas efficaces puisqu’elles étouffent notre intuition et nous confinent dans l’amnésie de notre vraie nature. Selon Bernard Alonso seule l’observation sans analyse dans un premier temps, est un mode d’apprentissage efficace qui permet d’accéder à la compréhension de l’écosystème dans lequel l’humain doit s’intégrer d’une manière viable.

Pendant ces deux semaines de formation, vous réapprendrez à travailler en équipe et à laisser jaillir le génie qui vit à l’intérieur de chaque participant. Vous serez étroitement suivi et diriger pour laisser aller ce qui est naturel chez vous… vous apprendrez quel est votre «niche» personnelle et vous la mettrez au service du groupe… vous construirez un design efficace et durable par étape… et vous aurez en fin de stage, une boîte à outils complète pour reconstruire votre milieu de vie partout où vous vivrez.

COÛT DE LA FORMATION

Le coût de la formation est adapté à l’endroit sur la planète où elle a lieu. Les déplacements des professeurs viennent en compte.

Après avoir complété et payé votre premier PDC, le participant aura l’opportunité de reprendre un PDC avec son professeur ou un autre professeur de son choix en ne participant qu’aux frais de bases inévitables (nourriture, assurance, etc.). L’enseignement lui sera fourni gratuitement. Celui-ci devra participer à l’organisationnel et jouera un rôle d’assistant à la formation.

La somme des revenus engendrés par un PDC se divise en trois parts égales, soit :

  • 1/3 pour couvrir les frais des professeurs;
  • 1/3 pour les frais de bases et le matériel fournit de la formation;
  • 1/3 pour des projets futurs.

La troisième partie est connue des stagiaires et ceux-ci participent à l’installation et au démarrage du dit projet.

Individuellement, les futurs professeurs pourront clarifier leur croyance personnelle sur le rôle qu’ils auront dans cette tâche d’enseigner à une nouvelle génération d’humains en rapide transformation. Ils pourront développer une capacité d’apprentissage évolutif adapté à leur propre habilité tout en respectant le rythme de l’élève. Une présentation publique en équipe organisée pendant la formation vous permettra de vous produire concrètement et vous donnera une visibilité.

Enfin la formation se déroule dans une ambiance de support mutuel de chaque participant avec un environnement sécurisant qui laisse toute la latitude au développement personnel, au plaisir et la légèreté, de manière à savoir recréer cette ambiance en tant que futur professeur.

POURQUOI SUIVRE UNE FORMATION AVEC BERNARD?

L’évolution rapide ne nous laisse plus le choix; un changement radical s’impose. La nécessité de redonner à toutes les strates de la nature leurs places, les changements climatiques, la fin du règne pétrolier, etc. demande au comportement «humano-centrique» de se transformer. Ce déséquilibre, principalement provoqué par le règne industriel, a pris en otage l’éducation de nos civilisations et nous a fait perdre le sens même de la vie.

Redonner à l’individu son choix intime, le réinstaller dans un milieu ou, comme tous les éléments d’un écosystème le font depuis la nuit des temps, chacun apporte dans son milieu plus qu’il ne consomme. Un écosystème sera viable seulement s’il rentre dans cette approche, sinon Il est voué a disparaître.

Bernard  travaille sur la transition et à l’installation harmonieuse de l’humain dans son environnement.

Ses PDC sont accessibles à tous – que vous souhaitiez faire le design de votre environnement, votre maison, votre jardin ou de votre vie personnelle, le processus est le même. Il vous faudra connaître des points essentiels.

  • Votre mode d’apprentissage naturel.
  • Votre niche ou fonction. Soit votre raison d’être; ce qui est facile pour vous.
  • D’où viennent les goûts que vous avez?

(i)    De votre «information empruntée»… (par votre éducation, la société, etc.)

(ii)   Ou votre «Bio Information»… (celle qui vous est naturelle, de naissance…)

Le professeur est un élève en constant apprentissage. Démarrer du bon pied cette tâche d’enseignant, sans se laisser influencer par ce besoin de favoriser l’intellect, sera le défit.

La richesse est de laisser l’intuition guider notre enseignement, pour régénérer ce monde et créer l’espace nécessaire pour cette nouvelle humanité en émergence.

EXEMPLE DE CÉDULE SUR 2 SEMAINES - Dordogne 2011

 

[portfolio_slideshow exclude= »2116, 2095, 2159, 2172, 2184″]